La surcompensation, qu'est-ce que c'est ?

15 June 2015

Peut-on s'entraîner lorsqu'on a des courbatures ? Est-ce favorable au développement de la masse musculaire ? Voulez-vous savoir ce qu'il faut faire pour s'entraîner le mieux possible ?

Le phénomène de surcompensation découle légitimement de l'entraînement. Tout comme la pesanteur est conforme aux lois de la science. Notre corps recherche toujours l'homéostasie, à savoir l'équilibre. Notre corps dispose de différents mécanismes pour maintenir cet équilibre.

Un exemple simple ? La température de notre corps. Toutes les fonctions corporelles fonctionnent de manière optimale à 37 degrés Celsius, et notre corps fait de tout pour maintenir cette température constante. Lorsque la température environnante monte, nous transpirons pour abaisser la température du corps, de façon à l'équilibrer.

La surcompensation, qu'est-ce que c'est ?

Il en va de même pour les muscles. En faisant de la musculation, vous perturbez cet équilibre par l'apparition de micro fissures dans les fibres musculaires. Cette perurbation déclenche différents mécanismes pour réparer les lésions musculaires. Mieux encore : notre corps ne répare pas les lésions musculaires en rétablissant la situation, mais en l'améliorant, de façon à ce que les muscles ne soient plus endommagés avec la même charge.

Ce phénomène se nomme surcompensation. Ce terme désigne bien ce qu'il veut dire. Le muscle en question n'en devient que plus fort. Ce principe ne fonctionne qu'avec l'entraînement qui provoque des lésions musculaires. Oui, mais c'est provisoire.

Musculation durant la surcompensation

Lorsque vous provoquez des lésions musculaires au moment où le groupe musculaire qui s'exerce est en phase de surcompensation, votre point de départ est supérieur au niveau initial. Chaque fois que vous recommencez, vous progressez. Autrement dit : vous devenez plus fort(e).

En fonction de l'intensité du stimulus d'entraînement (lésion musculaire causée par un bon exercice), il faudra des heures ou parfois des jours avant que le groupe musculaire ne se trouve en surcompensation. Généralement, entre 2 et 4 jours. Lorsque vous avez davantage l'habitude de « soulever des objets lourds », vous pouvez sentir le moment où vous allez à nouveau provoquer des lésions musculaires.

Que faire en cas de courbatures ?

Les courbatures indiquent que vous êtes encore en phase de récupération. Si vous entraînez à nouveau ces muscles, vous êtes certain(e) que vous n'êtes pas en phase de surcompensation. Cet exercice est donc une perte de temps. Il s'agit chaque fois de rechercher le moment idéal de la surcompensation, pour entraîner à nouveau ce groupe de muscles.

L'entraînement est un art, donc entraînez-vous souvent et écoutez les signaux de votre corps !